tisanes bio tisanes bio tisane nature et progres tisane nature et progres tisane nature et progres

  Verveines : elles se réveillent enfin

Nous sommes soulagés : les plants de verveine ont tenu l'hiver et se réveillent.
L'hiver a été froid et cette plante est la seule que nous cultivons craignant véritablement le gel.

Afin de conserver les racines hors-gel, nous avions soigneusement buté tous nos pieds à la fin de l'automne dernier. Malgré cette précaution plus que nécessaire, environ un pied sur dix n'est pas reparti. Cela nous fait peur : qu'adviendra t il en cas de froid intense?

Nous décidons de cultiver un pied de verveine en pot afin de le rentrer dans la maison l'hiver ; il sera notre sécurité et nous permettra en outre de réaliser nos boutures de renouvellement beaucoup plus tôt dans la saison.





  Quelques metres carres de plus

Nous récupérons cette année un ancien jardin potager, en friche depuis au moins cinq ans.
La terre n'est pas très riche et l'endroit craint le gel l'hiver : il faut en tenir compte dans le choix des cultures à y installer.
Nous y planterons une parcelle d'Agastache, une parcelle d'angélique et une parcelle d'hysope. La mauve, cultivée en plante annuelle, nous permettra de voir venir et de repousser le choix de la quatrième culture à l'année prochaine.





  Sauges : à surveiller

Les pluies de ce début de mai ont fait littéralement exploser la floraison des sauges : la parcelle est magnifique.

Cependant, la pluie favorise l'apparition d'un oïdium, qui nous avait créé l'an passé des problèmes sur cette plante : nous suivons donc avec attention l'apparition de ces taches blanches sur les feuilles qui sont caractéristiques de la maladie. Heureusement, les plantes sont vigoureuses et se défendent bien.





  Travailler et jouer sur les terrasses

Gaia se régale : fini les manteaux et les grosses chaussures. Vive les pieds nus.
La voici sur une terrasse non cultivée qui jouxte nos plantations :l'herbe y est plus intéressante! Il est vrai que nous ne pouvons nous permettre, autours de nos cultures, de laisser pousser l'herbe folle : entretenir l'herbe rase limite la dissémination des graines et le désherbage de l'année prochaine!

Sur la photo, le refuge de Gaia, au centre des terrasses, quand le soleil est trop dur (hé oui, déjà).






Lena, le coeur des cevennes - productrice de plantes aromatiques et de tisanes bio - agriculture biologique - nature et progres -